Unir les Associations pour développer les solidarités en Auvergne-Rhône-Alpes
Identifiant :
Mot de passe :
Accueil > Detail d'un contenu
Usage du numérique dans le secteur médico-social – 1er état des lieux
Analyse - synthèse de documents

L’ANAP a publié en février un 1er état des lieux national de l’usage du numérique dans le secteur médico-social (Personnes âgées – personnes en situation de handicap). [à télécharger ci-joint]

L’étude de l’ANAP se base sur le volet « systèmes d’information » du tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social - ainsi que sur une série d’entretiens qualitatifs avec des acteurs et fédérations du secteur.

L’Uniopss a participé à la première étape de l’état des lieux en décembre 2017. Certains adhérents du réseau Uniopss-Uriopss ont pu participer aux étapes suivantes de la démarche : entretiens complémentaires entre juin et septembre 2018 et ateliers de concertation.

Les principaux enseignements de cet état des lieux :

Un secteur complexe à appréhender sur le champ du numérique du fait de la diversité, spécificité et du nombre de structures

Des écarts selon le statut juridique – privé lucratif / privé non lucratif/ public :

  • 74% des ESMS privés lucratifs déclarent mettrent en œuvre le pilotage des questions liées au SI contre 42% pour le secteur public et le secteur privé non lucratif
  • L’informatisation du dossier de l’usager est déclarée réalisée par 64% des ESMS du secteur PNL contre 83% pour le secteur public et 94% pour le secteur privé lucratif

Des différences selon le champ d’activité et le mode d’accompagnement : « le secteur personnes âgées étant davantage médicalisé bénéficie donc mieux de l’expérience du sanitaire ». L’utilisation d’outils sanitaires sans réelle adaptation aux besoins des EHPAD questionne leur adéquation. Le constat est valable aussi dans le secteur PH en fonction du niveau de médicalisation des structures qui impacte le taux d’informatisation. Les éléments paraissent indiquer une pénétration du numérique plus faible dans le domaine de l’intervention à domicile que dans l’ensemble du secteur.

Un élément discriminant : la capacité d’accueil de la structure : l'ANAP évoque un premier seuil est fixé à 100 places ; « l’apparition d’un système d’information réellement structuré se situe plutôt à partir de 800 à 1000 places ».
La présence d’un organisme gestionnaire est mentionné comme un élément favorable à la structuration du SI

L’approche SI est essentiellement sur les aspects gestionnaires et administratifs (gestion de la paie, comptabilité, budget finances). Le SI est positionné comme une aide à la gestion administrative et non comme celui d’un facilitateur pour les soins et l’accompagnement des usagers.

Les principales pistes d’action :

  • Dépasser l’approche SI centré sur les fonctions de gestion
  • Former et accompagner les professionnels au sein des structures
  • Faciliter le travail des éditeurs en proposant un cahier des charges national
  • Améliorer la connaissance du SI des structures
  • Poursuivre l’amélioration de la qualité des données du tableau de bord/volet SI

L’ANAP conclut en indiquant : « qu’évoluer vers une logique de parcours et intégrer la transformation numérique dans le secteur médico-social se réalisera en premier lieu par une politique nationale forte portée par les pouvoirs publics ».


(c) Réseau Uniopss-Uriopss, 29/05/2019
Certaines informations de cette page sont visibles uniquement par nos adhérents.
FICHE N°98939
Mis à jour le : 29/05/2019
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (fichiers joints, sites internet...)
Tous Publics :
MOTS CLES
établissement et service médico-social - personne âgée
imprimer